Culture en Terre

Dans ces informations, nous indiquons les points généraux à prendre en considération pour la culture sur les substrats à base deterre.
Pour la culture en terre, il faut tout d’abord veiller à une bonne sorte de terre.
Une bonne sorte de terre se caractérise par sa grande élasticité, qui fait que les racines sont suffisamment oxygénées; par ailleurs,la terre doit avoir une électroconductivité faible et son pH doit se situer de préférence entre 5,5 et 6,0.
A l’arrivée des jeunes plants, il y a plusieurs façons de les faire démarrer : nous indiquons ci-dessous la manière qui mène enprincipe aux meilleures récoltes.
Il faut d’abord repiquer le jeune plant dans un petit pot, de façon à ce que ce pot sèche et demande à être arrosé deux fois parsemaine. Le dessèchement du pot fait que les racines s’allongent, ce qui assurera une bonne prise.
Le pot à utiliser aura un diamètre de 12,5 cm environ.
Remplissez d’abord tous les pots de terre.
Préparez maintenant un récipient de solution nutritive avec de l’engrais complet ; enrichissez la solution d’Enzym Plus, Bio Cropet Bio Roots ; utilisez pour cela une E.c. de 1,3 à 1,7 et un pH de 5,0.
Si vous ne disposez pas d’appareils de mesure du pH et de l’E.c., utilisez 20 ml d’engrais A et 20 ml d’engrais B dans 10 litresd’eau et là aussi, ajoutez Enzym Plus, Bio Crop et Bio Roots dans le réservoir de solution nutritive.
Il convient d’utiliser Enzym Plus, Bio Crop et Bio Roots pendant toute la culture en terre et sur fibre de noix de coco ; les enzymessont des biocatalyseurs qui accélèrent les réactions chimiques dans les organismes. Les enzymes sont des substances quiréapparaissent non modifiées après la réaction. Elles sont constituées de protéines. Bio Roots assure un bon établissement desracines et, dans une phase ultérieure, une bonne quantité de boutons (fleurs).
Les agents actifs de Bio Roots sont des hétéro-auxines.
Bio Crop assure l’augmentation de la teneur en chlorophylle de la plante, et donc l’augmentation de sa teneur en sucre, mesurableavec un réfractomètre brix.
Avec cette solution d’engrais, humidifiez la terre, après quoi vous pouvez repiquer les jeunes plants. Pour cela, faites un troudans la terre du pot de 12,5 cm, mettez le jeune plant en place et refermez la terre en tassant légèrement.
A présent, pesez les pots pour déterminer le poids moyen de départ. Nous appellerons ce poids de départ “ 100% “.
Placez les plants à l’endroit que vous avez libéré. Veillez à des températures optimales d’environ 26 ou 27 °C et à une humilitérelative d’environ 70%, si possible.
Pour obtenir une humidité relative d’environ 70%, la première semaine, vous pouvez placer du plastique perforé sur les plants.
Laissez maintenant sécher les pots jusqu’environ 60 à 70% du poids de départ.
Une fois ce niveau atteint, arrosez les plants pour la première fois avec de l’Engrais de Croissance en combinaison avec EnzymPlus, Bio Crop et Bio Roots .
Initialement, cet engrais de croissance doit avoir la même électroconductivité (E.c.) que vous avez utilisée avec l’Engrais complet,et un pH situé entre 5,4 et 6,0. Attention : le premier arrosage est probablement le plus important de toute la culture.Si on donnetrop d’eau à ce stade, le jeune plant sera trop mouillé et il y aura un risque plus élevé de pourrissement de la racine et de pourrissementde la tige. Par ailleurs, le plant ne pourra pas bien développer ses racines ; veillez donc à ce que le premier arrosageait toujours lieu au bon moment.
Si les plants sont fournis sur laine de roche, il convient de réaliser que la terre est plus absorbante que la laine de roche.
Concrètement, cela veut dire qu’après le repiquage des plants, la terre va dessécher la laine de roche. Cela aura lieu en 24heures.
Pour remédier à ce problème, il est possible d’arroser les jeunes plants toutes les 24 heures avec 50 ml de solution d’engrais.
Si on ne fait pas cela, il est possible que le plant soit au sec, avec pour conséquence qu’il ne pourra pas développer ses racines(retard). Ne mettez pas plus de 50 ml par jour par plant, car la terre doit aussi pouvoir sécher.
Lorsque les racines du jeune plant se sont bien propagées dans le petit pot de 12,5 centimètres, il est temps de le transférer dansun pot plus grand (ou sur couche), humidifiez aussi cette terre avec de la solution d’engrais en combinaison avec Enzym Plus,Bio Crop et Bio Roots ; utilisez la même E.c. que celle de départ et un pH de 5,4.
Faites des trous à la main et placez les plants dedans. Maintenant aussi, tassez légèrement. Il est aussi possible de peser cesgros pots pour déterminer le poids de départ du pot, que nous appellerons aussi “ 100% “. Laissez maintenant le pot sécherjusqu’environ 60 à 70% du poids d’origine, avant d’arroser de nouveau avec de la solution d’engrais.
Lorsque les plants sont bien enracinés, il est temps d’augmenter lentement l’E.c. jusqu’à une valeur de 2,0 environ, avec unevariation maximale d’E.c. de 0,1 à 0,2 entre les arrosages.
Veillez à un bon enracinement de la plante dans la terre car cela détermine en définitive en grande partie le rendement.
Après 14 jours, passez à l’Engrais de Floraison qu’il convient d’utiliser ensuite jusqu’à la fin de la culture, également en combinaisonavec Enzym Plus, Bio Crop et Bio Roots.
Au cours de cette période aussi, et à partir de l’apparition des boutons, administrez aussi le Stimulateur de Floraison pk (enrichiou naturel), et continuez à l’utiliser jusqu’une semaine avant la récolte.
Il est possible d’utiliser Enzym Plus, Bio Crop et Bio Roots pendant toute la culture.
Au cours des deux dernières semaines de la récolte, la plante ne demande plus autant d’engrais que les semaines précédentes.
Il est alors important de réduire l’E.c. de quelques dixièmes au cours des deux dernières semaines, par exemple de 2,0 à 1,6.
Continuez cependant à administrer de l’engrais jusqu’à la fin de la culture au lieu d’eau seulement. Seule l’E.c. peut êtreabaissée.
Pendant la culture, il n’est pas possible de tout piloter. L’arrosage est cependant une méthode de pilotage bien maîtrisable.
Veillez à ce que les plants ne soient ni trop secs ni trop mouillés. Si c’est difficile à juger, achetez donc une sonde d’humidité quevous pouvez vous procurer pour quelques dizaines d’euros dans tout bon magasin.
Avant d’utiliser cet appareil de mesure, grattez-le avec une éponge à récurer (pour la vaisselle).
Des problèmes d’E.c. peuvent aussi apparaître pendant la culture parce que le cultivateur a visé trop haut ou parce que la plantea absorbé trop peu pendant une certaine période. Il est toujours possible de contrôler cela en prélevant un échantillon de terre.
Pour prélever l’échantillon, procédez de la façon suivante : prenez 500 ml d’eau déminéralisée, ajoutez la terre échantillon(veillez à mélanger différentes couches du pot, de différents endroits du jardin) jusqu’à 750 ml. Mélangez bien et laissez reposer24 heures. Après cela, passez cette boue dans un filtre (à café par exemple), puis mesurez d’abord le pH et ensuite l’E.c. Si lesvaleurs mesurées sont anormales, essayez de les corriger en modifiant la solution d’engrais (dans le récipient de solution) en cequi concerne le pH et ou l’E.c..
Règle générale concernant l’E.c. : l’E.c. administrée à la plante est celle que l’on souhaite retrouver dans le substrat (terre, lainede roche etc.). Exemple : le cultivateur donne de l’engrais avec une E.c. de 2,0 et dans un échantillon de terre, il retrouve uneE.c. de 1,9 : c’est un résultat idéal, car la plante prélève légèrement plus qu’il ne lui donne. Si dans cet exemple, il retrouvait uneE.c. de 2,4 dans le sol, il devrait alors abaisser l’E.c. dans le récipient de solution jusqu’à 1,6 par exemple (peu à peu, pour unécart maximal d’E.c. de 0,2 entre deux arrosages).
Conseils pratiques généraux :Veillez à un bon climat, essayez de maintenir la température en dessous de 30 °C, car au-dessus de cette température, lesorifices de surface se ferment lentement, empêchant la photosynthèse. (Accrochez des thermomètres juste sous les lampes, à lahauteur des fleurs, pour discerner les pointes de température).
Veillez à une bonne température nocturne, autour de 22 °C quand les lampes sont éteintes. Ne laissez pas baisser cettetempérature plus bas, car autrement, vous rencontrerez le problème d’un sol trop froid quand les lampes sont rallumées. Sila température du sol est trop basse, la plante n’aura que peu ou pas de remontées d’eau et de nourriture ; cela suscitera lafermeture des orifices de surface (stomates), empêchant la plante d’effectuer la photosynthèse. Ce processus ne se rétablira quelorsque la température du sol dépassera 20 °C. Si l’on démarre néanmoins les plantes avec une température du sol inférieure à20 °C, il faut tenir compte d’une stagnation de quelques heures par jour, ce qui résultera rapidement en un déficit de productionde 20 à 30%.
Évitez les retombées d’air froid sur vos plantes. Si une arrivée d’air laisse entrer de l’air froid, il importe qu’il n’y ait pas de retombées.
Sinon, les orifices de surface se ferment de nouveau, empêchant la photosynthèse. Les retombées de froid peuvent êtreévitées en montant une chaussette sur l’arrivée d’air pour faire en sorte que l’air d’arrivée soit dispersé correctement (à traversdes millions de petits trous au lieu d’un seul grand trou). La répartition efficace de l’arrivée d’air permet aussi de mieux maîtriserla température.
Renouvelez la solution d’engrais au moins deux fois par semaine. Pour faire le mélange dans un nouveau récipient, n’utlisez pasd’eau chaude ni d’eau qui est passée par un chauffe-eau, car le taux d’oxygène naturel baisse alors dans le récipient de solutiond’engrais et les plantes absorberont moins de nourriture. Laissez réchauffer lentement l’eau froide que vous utilisez par unélément chauffant pour aquarium, jusqu’à une température maximale de 24 °C. Au-dessus de cette température, l’eau perd sontoxygène et les plantes ne peuvent presque plus absorber d’engrais et d’eau et par conséquent, elles tirent moins d’énergie de laphotosynthèse.